JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Zouhair Ben Jannet 1 e1590050091769

Zouhair Ben Jannet

Un pied dans la tradition, l’autre dans la modernité

Architecte d’intérieur et designer, Zouhair Ben Jannet est un artiste productif et son œuvre est aussi polyvalente qu’originale. Diplômé de l’École des Beaux-Arts de Tunis en 2003, il crée dans sa propre agence, Air Design/Comin et réalise différents projets de design objets, de graphisme dans l’identité de marque et d’aménagement d’espaces. Libre, il aime évoluer à travers ses créations sans s’enfermer dans un courant artistique particulier. Qualifié de discret et dépouillé, son style reste néanmoins élégant et poétique et allie tradition, modernité et fonctionnalité. Il aime utiliser des matériaux naturels tunisiens, comme le bois, l’osier, la feuille de palme ou l’halfa. Sensible à la transmission des savoirs, il est enseignant de design numérique. En 2017, il obtient le 1er prix du concours national Sopal Robinet Design, avec sa collection Cactus et en 2019, il est élu meilleur designer lors de la Tunisia Design Week pour ses Fanoos, des lanternes inspirées du patrimoine arabo-islamique.

 Zouhair Ben Jannet

Pour certains, ils évoquent le rêve d’Orient, pour d’autres un simple objet poussiéreux. Le Fanoos a traversé le temps et les âges sans connaître de grand changement. Le dépoussiérer, lui redonner toutes ses lettres de noblesses, refaire vivre son imaginaire d’antan et romanesque, revaloriser ses lignes simples et épurées ainsi que ses formes géométriques si modernes, tel a été le challenge de Zouhair Ben Jannet : « Ce travail fut pour moi un réel plaisir de création et de créativité. »

stand tdw zouhair ben jannet tdw Tunisia design week fanoos
Pour le présenter au public, Zouhair Ben Jannet a imaginé, lors de la TDW, un bel écrin pour mettre en valeur ses luminaires.  La scénographie du stand rendait hommage aux dessins et aux lignes sensuelles de deux peintres tunisiens, Zoubair Turki et Adel Megdich, qui l’ont beaucoup influencé lorsqu’il était étudiant aux Beaux-Arts. Interprétés comme des bijoux, ses luminaires ont ébloui les portraits finement dessinés à main levée sur parois du stand, cassant les codes classiques d’exposition. Dans une ambiance sombre et mystérieuse, sublimé par un bleu royal, le stand était illuminé par le contraste du jaune de la moquette.

La suite de l’article à découvrir dans iddéco n°42 – janvier 2020

La rédaction décrypte pour vous les tendances déco du moment pour trouver l’inspiration. Retrouvez également les actualités autour de la déco.

Plus d'articles
Dar Eyquem7
DAR EYQUEM
OU L’OMBRE D’UNE FEMME