JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Table forgeron 028

Une table cousu main par la créatrice Latifa Hizem

C’est au coeur d’une forge d’où éclot la création que Latifa a choisi de nous inviter pour un brunch pour augurer l’arrivée du  printemps et rendre ainsi hommage à  tous ces  maitres artisans.

Table forgeron 003 e1592912496495

Après des années dans les dentelles de sa maison de prêt à porter parisienne «  Carolina mon amour » et de longs périples à travers le monde, Latifa finit par poser ses valises à Tunis et démarre l’aventure Ashkan. Elle explore alors le patrimoine et toute l’ingéniosité de l’artisanat tunisien.

Férue d’art, esthète, passionnée et gourmande de la vie, Latifa ne s’arrête jamais. Comme un aimant, les rencontres magiques viennent à elle et s’enchainent avec de petites et grandes mains, de belles âmes qui collaborent et lui inspirent les créations artisanales d’Ashkan. C’est dans l’atmosphère de l’atelier de Hassan Zbidi son forgeron complice que Latifa a voulu dresser sa table inspirée par ses voyages, ses passions, ses amitiés et ici chaque chose a une longue histoire…

Table forgeron 012 e1592912636492

Latifa a créé une harmonie de style entre le baroque et le hippie chic, couleurs et transparences fusionnent donnant une ambiance romanesque,et faisant éclater les frontières entre le lieu et la préciosité des objets de l’art de la table, la preuve que dans le beau tout est possible et sans limites. Tout son univers témoigne de son attachement aux êtres chers et à ses coups de cœur : Un livre de recettes féeriques qu’on pourrait croire écrit par Latifa elle même et acheté chez un bouquiniste, les tasses à thé en porcelaine Bavaria puis les carafes en cristal léguées par sa grand-mère, une ménagère à dessert ayant appartenu à la cour royale du Maroc offerte par sa mère, des assiettes en porcelaine de Limoges de la collection privée du couturier Jean Charles de Castelbajac, les bougeoirs Baroques de chez l’incontournable antiquaire Epoque, « Si Abdelwaheb » où Latifa aime s’y oublier. Les insectes d’Insaf Kooli en tissus précieux et brodés à la main et les ronds de serviette faits de broderies anciennes palestiniennes et Jordaniennes donnent un côté insolite à la table. Sur le buffet en métal des vases chinés, des livres ayant appartenus à son père et son grand-père et une lampe Ananas en céramique blanc de The Souk 55 rappelle le sac en vannerie et cuir précieux d’Insaf Kooli.

 

Comme un recueil de vie, dans une ambiance romanesque, la table poétique de Latifa Hizem nous a conté de si jolies histoires.

Texte : Fatma Sfar – Photos : Samia Chagour Françon

Article paru dans iddéco n°24 – Mars 2015

La rédaction décrypte pour vous les tendances déco du moment pour trouver l’inspiration. Retrouvez également les actualités autour de la déco.

Plus d'articles
58
Se ressourcer…
L’HYDROTHERAPIE