JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Tour Eiffel

Naziha Mestaoui

La science au service de l’art

Quel rapport entre une tribu indienne d’Amazonie, la théorie de la physique quantique, l’art et la technologie ? Apparemment aucun, et pourtant il y en a un : la pionnière de l’art digital Naziha Mestaoui. Prix du jury à la Biennale de l’UMAM pour « Corps en Résonance » ; Grand Prix au Japan Media Arts Festival pour son installation « 3 minutes2 » ; prix art et environnement pour « One Heart One Tree », cette artiste hors pair a été récompensée à de multiples reprises pour la nouveauté de sa conception artistique et la dimension éthique de son art. L’artiste a été l’invitée d’Archibat et d’iddéco lors d’une conférence donnée à l’occasion de la Nuit des Idées à l’Institut de France en Tunisie (IFT) .

Naziha Mestaoui

« Il est hélas devenu évident aujourd’hui que notre technologie a dépassé notre humanité. » Telle est la sentence prononcée par Albert Einstein voilà plus d’un demi-siècle. Nous y sommes, l’ère du 2.0, où les amitiés deviennent virtuelles et les amours par messages interposés. Dans une époque où la technologie bouleverse les structures sociales, transforme les rapports humains, Naziha Mestaoui a choisi de l’utiliser pour sa philosophie de l’Universel et de l’Humain. Issue d’une famille tuniso-belge cette artiste d’avant-garde comprend très jeune déjà que malgré les différences culturelles ou religieuses les hommes sont avant tout des Humains. Cette philosophie ontologique est l’une des sources de son inspiration artistique. Dans son approche très vivante de l’humain elle met en avant la synergie des 5 sens. Installation visuelle et sonore « Corps en résonnance » retranscrit les pas des visiteurs de l’exposition par un jeu lumineux et sonore qui se meut au gré des déplacements du public. Silencieuse au départ, l’installation prend vie avec les déplacements des visiteurs.

OBOT Mauritius04

La Nature tient aussi une place majeure dans la démarche de Naziha qui réconcilie l’homme avec son environnement naturel grâce à la technologie. à l’occasion de la COP21 elle imagine « One Heart One Tree » une installation monumentale qui recrée en virtuel un reboisement en projetant des vidéos d’arbres en 3D sur la Tour Eiffel. Imaginée comme une œuvre universelle et interactive, cette installation est la continuité d’une application mobile mise à disposition du public pour donner vie à un arbre. Véritable action écologique, chaque arbre représenté virtuellement a été planté réellement dans une des forêts du monde. Naziha Mestaoui joue sur le visible et l’invisible, le réel et le virtuel toujours avec cette même volonté de reconnecter l’homme avec son environnement naturel. Chaque année pendant près d’un mois elle fait un pèlerinage en terre d’Amazonie pour se ressourcer auprès d’une tribu locale où Homme et Nature vivent en totale harmonie. Dans « One Tree One Planet », une installation faite en collaboration avec les chercheurs scientifiques de l’Université de Floride, elle nous rappelle la relation entre l’homme et le singe pour souligner que l’homme appartient à toute une organisation, qu’il est un des vivants de la Nature. Les créations de Naziha Mestaoui à la croisée de l’art et de la technologie font vibrer notre nature profonde, résonner notre énergie interne pour nous rappeler à l’essentiel.

Tour Eiffel

Texte : Nour Mnakbi

Article paru dans iddéco n°36 – avril 2018

La rédaction décrypte pour vous les tendances déco du moment pour trouver l’inspiration. Retrouvez également les actualités autour de la déco.

Plus d'articles
Machmoum3
Le jasmin dans tous ses états