JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
DSC 2982

Le Diwan
Atmosphère authentique et raffinée

Modeste demeure appartenant initialement à l’un des notables de la médina de Tunis, amine é-chaouachia, qui l’aurait, dit-on, construite pour l’une de ses épouses, le Diwan se situe dans la rue résidentielle Dar El-Jled à l’orée des souks, du quartier administratif de la Kasbah et du boulevard Bab Bnet.  Sa proximité avec la ville européenne et des deux faubourgs de Bab-Souika et de Bab Jédid, la sauve momentanément de l’abandon.

Occupée en effet durant les années mille neuf cent cinquante par des avocats de renom, tels le réformiste Hassan Guellaty, et les nationalistes Hédi Nouira et Mondher Ben Ammar, elle est vouée, au lendemain de l’indépendance, à l’oubli. Mais si elle tombe en ruine, elle échappe au phénomène « d’oukalisation » que connait la médina pendant les années soixante du siècle passé.

Au début des années 1990, la famille Abdelkéfi l’acquiert, la restaure et la convertit en espace touristique et culturel. Conformément à la dénomination qui lui a été octroyée, la demeure devient un diwan, un lieu de rencontre, de débats mais aussi de plaisir et de détente. Reconstitué dans un style baroque, dans le goût du début du siècle précédent, le Diwan offre une heureuse rencontre des styles et des époques. Décoré, comme bon nombre de maisons de la médina, de stuc et de zellige, il échappe toutefois à l’architecture et à l’ornementation classique et s’inscrit dans la modernité. De fait, usant de motifs et de matériaux traditionnels, architectes et décorateurs ont donné libre cours à leur créativité. Dans ce lieu de mémoire se mêlent sans détonner lustres vénitiens, grands miroirs, dorures, plafonds richement ornés et mobilier austère.

Traditionnel et moderne, riche et sobre, le Diwan est doté donc de plusieurs  facettes : si son grand salon peut abriter  fêtes et dîners d’apparat ou concerts de musique, son modeste patio et ses pièces longitudinales peuvent offrir une atmosphère feutrée propice aux rencontres littéraires, aux présentations de nouvelles publications, aux expositions de peinture, de sculpture, d’objets artisanaux et de collections diverses. Cet espace qui se destine à la valorisation d’un patrimoine ancien

tente aussi d’aller à la découverte de nouveaux talents et d’une nouvelle gamme de produits : jeunes artistes et artisans peuvent y exposer des œuvres et des ouvrages souvent originaux. Le Diwan est à la fois un espace de réception, un salon de rencontre et un espace d’expositions permanentes et temporaires. Le Makhzen est aménagé en boutique de créations artisanales : bijoux, broderies, parfums, tissages, tapisseries, cuivres et poteries sont collectés de diverses régions de la Tunisie.

Le rez-de-chaussée expose par ses différentes pièces, le mode de vie d’un « Baldi »: chambre à coucher, séjour et bibliothèque, sont meublés dans un mélange de styles de mobiliers : Console Rococo, salon Régence,  lustre vénitien et bibliothèque Empire sont harmonieusement mariés aux parois ornementées de zelliges et de stucs. Dans chacune des pièces, diverses collections sont exposées : habits traditionnels,  poteries de Nabeul, tapis, coffres, livres, ouvrages rares et objets de divers usages, retrouvent en ces lieux toute leur splendeur et leur valeur.

Voulant témoigner de son inscription dans un centre historique, riche de ses monuments et toutefois vivant, le Diwan,  point de départ  d’excursions guidées au sein de la vieille ville, participe à la découverte du charme discret de la médina en donnant à voir la fonctionnalité, la sobriété et l’élégance de l’architecture et de l’urbanisme traditionnels, il tente ainsi d’établir une jonction entre le passé et le présent.

Riche de son histoire, le Diwan s’ouvre aujourd’hui sur l’avenir : une extension en cours de réalisation lui annexera un hôtel de charme « haut de gamme ».

Texte : Rym Abid Khalfallah

Article paru dans iddéco n°10 – Octobre 2011

La rédaction décrypte pour vous les tendances déco du moment pour trouver l’inspiration. Retrouvez également les actualités autour de la déco.

Plus d'articles
Un appartement tout en harmonie2
Un appartement tout en harmonie