JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
Becem Ben Othman à côté de l’huile sur toile « Lune d’argent » 20192020 scaled e1612520425421

Immersion dans l’univers de l’artiste Becem Ben Othman

Becem Ben Othman est un artiste tunisien, né à Sousse, en mars 1989, il est issu d’un mariage mixte entre un père tunisien et une mère syrienne. Ses parents littéraires, il baigne depuis son jeune âge dans les livres et la littérature.

Depuis sa tendre enfance, il se distingue déjà par son sens aigu de l’observation et son hypersensibilité. Très tôt, il s’initie au dessin en déposant sur du papier son monde imaginaire. Un univers fantasmagorique se dévoile au fur et à mesure que le temps passe. Becem aime l’art, la littérature, et les langues, après un parcours brillant au Lycée et le bac en poche, il entame ses études à l’Ecole Supérieur des Sciences et Technologies du Design à Denden, où il cultive une passion pour le design publicitaire et audiovisuel.

Passionné par les arts plastiques, la poésie, mais aussi par le 7ème art, il puise une grande partie de son inspiration dans des chefs d’œuvres cinématographiques et se passionnent pour certains réalisateurs comme Martin Scorsese, Wes Anderson, Quentin Tarantino, Jim Jarmusch.

 

De décembre 2020 à janvier 2021, l’artiste présente au public sa 6ème exposition personnelle intitulée en langue allemande KUNSTHAUS (en français : la maison de l’art). Ce choix de langue allemande n’est pas anodin, en effet, l’artiste fait un clin d’œil à la culture allemande et à l’art expressionniste allemand dont il est amoureux depuis toujours. Des artistes comme Otto Dix, Egon Shiele, Max Ernst ou encore Salvador Dali font fortement partie de ses références artistiques.

Cette 6ème exposition nous interpelle également par son lieu, car elle ne se déroule pas dans une galerie, mais plutôt dans une villa privée à Gammarth, et ça lui réussit. En effet, l’artiste a été invité pour exposer chez  Andrea Jacob, une dame de culture, passionnée par l’art, elle est également la directrice du Goethe-Institut à Tunis. Dans cette démarche, elle souhaite soutenir les artistes en initiant ce genre de rendez-vous culturel dans un espace plus alternatif et plus intimiste.

Durant cette exposition, nous avons eu l’occasion de découvrir une trentaine d’œuvres présentant des collages, des dessins, des techniques mixtes et des huiles sur toile de différents formats. L’artiste nous montre sous son regard poétique, délicat et puissant à la fois, la femme dans tous ses états : émotive, divine, rêveuse, déchirée, majestueuse mais parfois aussi fragile et meurtrie.

La poésie de l’artiste se lie dans ses œuvres et ces corps et visages de femmes nombreux que nous observons, ne sont autres que des allégories. Celles-ci permettent de représenter des idées abstraites comme la justice, la mort ou la liberté sous les traits d’une femme, d’un corps, d’un visage ou parfois aussi d’un animal…

La rédaction décrypte pour vous les tendances déco du moment pour trouver l’inspiration. Retrouvez également les actualités autour de la déco.

Plus d'articles
001 copia scaled e1592489493541
Créateurs d’ambiance
Hella & Thomas de Flaÿou