ANISSA MEDDEB

La styliste tunisienne émergente

Jeune artiste au grand talent, la styliste que nous présentons aujourd’hui a un parcours qui ferait frémir plus d’un créateur mode. Elle, c’est Anissa Meddeb, une passionnée qui depuis l’enfance déjà se plaisait à faire des croquis sur ses petits carnets de dessin. Ses lectures ? Le magazine de mode pour enfant Milk. Son chemin est déjà tout tracé : elle veut être créatrice de mode. Une fois adolescente elle s’inscrit aux Ateliers Préparatoires aux Etudes d’Art du Louvre. Elle suivra ce cycle pendant trois ans, où tous les mercredis et samedis elle assiste à des cours d’histoire de l’art ou encore de design commençant déjà ainsi à forger sa spécialité. Une fois le bac en poche elle est admise à Parsons l’une des plus prestigieuses écoles de stylisme dont Narcisso Rodriguez, Donna Karan, Tom Ford sont d’anciens élèves. Toujours avide d’apprendre et de parfaire son métier elle enchaine les stages chez Marc Jacobs, A.P.C et Three asfour. Au fil de ses stages et de ses voyages Anissa s’est forgée son style et sa philosophie du vêtement, elle est fin prête pour lancer sa propre marque. En 2016 la marque Anissa Aida voit le jour et la première collection capsule est présentée chez Musk and Amber, la très prestigieuse galerie d’art. En 2018 elle y expose Wabi Sabi, seconde collection qui porte le nom d’une philosophie japonaise qui prône le beau dans l’incomplet. Traditionnelle sans être folklorique, moderne sans sombrer dans le sportswear, sa collection se démarque par des coupes graphiques et épurées dans des soieries blanches et bleues filées par les maîtres artisans de la médina de Tunis. La ligne des vêtements est inspirée du style traditionnel japonais dans sa structure droite et très travaillée et ses formes pures. Pour Anissa Meddeb la mode est un dialogue des cultures, un entremêlement d’histoires et de traditions nécessaire aujourd’hui en tant de crise où l’incompréhension culturelle se présente comme une des causes aux maux actuels. Secouer le petit monde de la mode avec une philosophie du vivre ensemble en harmonie, Anissa le fait aussi en invitant à défiler des mannequins de différentes morphologies car pour elle la mode s’adresse à tous. Ses collections lui vaudront de participer à deux reprises à la célèbre Fashion Week de Londres. Parcours sans faute pour cette talentueuse aux doigts de fée pour qui l’avenir s’annonce brillant.

 

Votre définition du luxe ?
Le luxe selon moi…je dirais que c’est pouvoir faire ce qui nous plait mais aussi prendre plaisir dans ce qu’on fait.

Votre définition du beau ?
Tout ce qui est épuré, minimaliste et dans un esprit zen.

Votre dernier achat folie ?
Il n’y a pas longtemps j’ai acheté un très beau sarouel de chez Balmain. Il est totalement hors budget mais sa coupe est juste parfaite !

Un coin de paradis en Tunisie ?
Il y en a tellement ! Sidi Bou Saïd qui inspire beaucoup mes collections et qu’on retrouve dans les couleurs de bleu et blanc des chemisiers de ma première collection.

Un coin de paradis quelque part dans le monde ?
New York ! J’y repars très souvent. C’est une ville très vivante et toujours en activité. La vie artistique, culturelle et technologique y est foisonnante, d’ailleurs il y a toujours de nouveaux projets.

Votre dernier coup de cœur artistique ?
Oblique Atelier pour les bijoux en métal plié. J’aime le style épuré de la marque et la matière brute du métal qu’ils retravaillent avec beaucoup de finesse.

Si vous étiez une œuvre d’art ?
Un vêtement du styliste japonais Issey Miyake. Il est reconnu pour ses vêtements plissés et la technique de plissage qu’il a lui-même élaboré pour avoir un fini très travaillé et tellement léger à la fois. Et je dirais aussi un des célèbres tableaux bleu du peintre français Yves Klein.

La journée idéale selon Anissa Meddeb ?
Une journée à se ressourcer, à se vider l’esprit. Ca peut-être en appréciant la nature, à lire ou tout simplement à écouter de la musique. Aujourd’hui où tout va si vite, prendre le temps d’apprécier ces choses si simples et pourtant si agréables est devenu un luxe nécessaire.

Votre artiste tunisien préféré toutes disciplines confondues ?
En réalité j’ai deux coups de cœur. J’aime beaucoup la marque Marlo & Isaure pour les objets de leur création. C’est minimaliste et pointu à la fois. Pour chaque objet il y a une belle matière et un jeu sur les formes géométriques. Mon second coup de cœur : Philippe Xerri avec Rock the Kasbah, c’est un mélange de traditionnel et de moderne.

Quel est le style de décoration que vous préférez ?
Le style méditerranéen pour son architecture aux lignes épurées. Il y a aussi un côté écolo avec les matières nobles comme le bois d’olivier et la paille. Regardez Sidi Bou Saïd ou encore la Grèce avec ses petits villages d’un blanc si pur et tellement esthétique.

Quel est votre vêtement préféré ?
En général j’aime les vêtements de style urbain et aux lignes modernes. Si je devais choisir un vêtement ce serait le kimono. J’apprécie le travail des volumes des kimonos, ça a quelque chose de très architecturale que j’aime beaucoup. Peut-être que c’est aussi parce que ma mère est architecte.

Votre restaurant préféré ?
Momoya, c’est restaurant japonais à New York. Leur cuisine est une œuvre d’art ! On voit comment le cuisinier coupe les fines tranches de poisson avec une telle précision et une telle finesse. La décoration avec ses briques blanches y est tout aussi travaillée.

Si vous deviez dire quelques mots sur la vie artistique tunisienne ?
Bouillonnante ! Depuis la Révolution il y a de plus en plus d’artistes et d’événements dans toutes les disciplines artistiques. Les tunisiens s’intéressent aussi d’avantage à l’art et se passionnent en particulier pour la « tunisian touch » et les artistes locaux.

Que nous réservez-vous prochainement ?
Horizons 2019 – 2020 je souhaite ouvrir une boutique à Paris et un showroom atelier à Tunis. On y trouvera mes collections de vêtements et des objets design. Il y aura aussi un bar à goût avec une épicerie fine et des mets comme l’huile d’olive tunisienne ou la boutargue provençale. Ce sera, un carrefour culturel, un petit coin où se rencontre toute la beauté de la Méditerrané.

Interview menée par Nour Mnakbi
Photographies : Bayrem Ben Mrad, Rock Raven et Lina Ben Ayed

La rédaction décrypte pour vous les tendances déco du moment pour trouver l’inspiration. Retrouvez également les actualités autour de la déco.

Plus d'articles
Quoi de neuf dans le jardin?